code-barres

Construction

La digitalistaion de la construction soutenue par les standards GS1

L'industrie de la construction est l'une des industries les moins productives au monde, selon un rapport McKinsey de février 2017. Les raisons de cette inefficacité vont d'une mauvaise organisation et d'une communication inadéquate à une mauvaise gestion des performances, une mauvaise communication contractuelle et une gestion des risques insuffisante.



Selon ce rapport, une action dans certains domaines peut augmenter la productivité de 50 à 60 pour cent, en particulier ces trois:
  • Remodeler la réglementation et accroître la transparence
  • Améliorer la gestion des achats et de la chaîne d'approvisionnement
  • Infusion de technologie numérique et automatisation avancée

L'utilisation accrue de la modélisation des informations du bâtiment (BIM), dans certains cas motivée par son adoption obligatoire pour les appels d'offres publics et la construction, vise à résoudre la plupart des raisons mises en évidence par le rapport.

L'adoption des standards GS1 dans le BIM, en commençant par l'identification unique (sérialisée) des matériaux de construction pendant la phase de construction et à des fins de gestion des installations, a déjà commencé.

Ce jumeau numérique unique au monde (le Global Trade Item Number) est au cœur d'une numérisation accrue de l'industrie de la construction:

  • authentification automatique des matériaux,
  • processus de commande et de chaîne d'approvisionnement électroniques efficaces,
  • traçabilité complètes et données complètes du cycle de vie du produit, de la conception à l'élimination.


Original text